le vallon de Lahlawt

Dans le bassin de l’assif n’Zat, en rive gauche, entre Adrar n’Tissiyi  et les pentes N.E. du Yagour, le « vallon de Lahlawt » (du nom du village le plus élevé) contraste avec les fortes pentes couvertes de maquis qu’il faut franchir pour y accéder. En effet, ce vallon élargi est couvert de terrasses cultivées, irriguées et soigneusement entretenues, de prairies en bord de petits cours d’eau, et de plusieurs villages en bordure des reliefs rouges dénudés.

A partir d’Arba Tighedwine, une nouvelle route traverse le Zat sur un pont, domine la source thermale et la zawya de Sidi Ahmed el Wafi (petites baraques, parkings), puis monte sur des pentes couvertes de maquis, passe un col, longe une pente raide de dalles de grès rouges, et débouche – surprise ! – sur le large vallon avec ses terrasses de cultures et ses villages. La route devient piste et monte jusqu’au Tizi n’Izlafn (qui fait la jonction avec la haute vallée de l’Assif bou Saïd).

On peut laisser la voiture après Aït Ourhayn , et marcher entre terrasses et seguias ( un peu au hasard) jusqu’au village de Lahlawt, où l’association « Tawada, la passion de la montagne » a un gîte. A retour, on peut contourner la colline du Jbel Oubdir en versant sud, avant de rejoindre Aït Ourhayn. (compter 4 heures de marche).

On peut aussi (avec plusieurs heures de marche en plus) monter sur le Yagour au petit lac d’Ifferd n’Yagour, soit à partir de Lahlawt, soit à partir de Aït Wiyrri en passant par les étranges gravures rupestres appelées « la triade ».

carte, photos en avril, gîte

photos en mai-juin

Lahlawt fleurs

Lahlawt-Ifferd n’Yagour ( photos et relevés de Claire)

Ifferd n’Yagour par la triade (photos et relevés de Claire)

gravures Yagour La Triade et le Grand Personnage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *