l’Oukaïmeden : présentation

A 75 km au sud de Marrakech, au cœur du Haut Atlas, la station de l’Oukaïmeden (« l’Ouka ») se situe à 2600 m d’altitude, au milieu du massif du même nom. L’Ouka , c’est bien sûr la principale station de ski du Maroc ( très menacée par le réchauffement climatique et le manque de neige) , […]

L'”agdal” de l’Ouka : pâturages , troupeaux, azib(s)

Le plateau de l’Ouka, avec ses pelouses humides de végétation herbacée abondante qui apparaît dès la fonte des neiges, est depuis longtemps un pâturage d’été pour les troupeaux transhumants qui montent des vallées environnantes ( Ourika et Gheghaia) . Ce pâturage collectif est soumis à une gestion communautaire ancestrale (« agdal » en berbère) avec mise en […]

Ouka les gravures rupestres

sur les dalles et les blocs de grès rouges , les gravures rupestres , gravées par les bergers , représentent des animaux ( éléphants , bovidés) , des armes, des cercles, et même des curieux anthropomorphes. voir l’article paru dans le bulletin du patrimoine de Marrakech et aussi les gravures en rive gauche

Oukaimeden : géologie

Sur le plan géologique, le massif de l’Ouka est situé sur une faille qui sépare des terrains très différents : au sud et à l’est, les terrains anciens du précambrien, avec des roches éruptives cristallines (rhyolites, andésites, granites ) constituent les sommets. Au nord-ouest, l’Adrar Tizrag, plateau et falaise, est formé de grès rouges du permo-trias, […]

Ouka : les montagnes: jbel Oukaimeden, jbel Anngour

Montée au Jbel Ouka ( 2600-3273m). Nombreuses fleurs , endémiques ( ou pas) En bas de la pente rocailleuse, on retrouve le pavot de l’Atlas , la jurinée , l’inule des montagnes à l’odeur agréable, la picride d’Espagne , la fritillaire, et tant d’autres. Plus haut sur la pente , se dressent les panicauts de Bourgat à l’élégante collerette de bractées épineuses […]

Ouka : plateau du Tizrag, pelouses sèches

Sur le plateau du Tizrag , une pelouse sèche s’intercale entre les nombreuses dalles de grès rouges et les rochers ensoleillés . Une pelouse est une formation végétale avec des herbacées (ou des arbrisseaux) de faible hauteur. Contrairement à la pelouse humide, qui recouvre le sol avec de nombreuses graminées et qui est favorable au […]

Ouka : xérophytes épineux en coussinets

A partir de 2500 m environ, les arbres disparaissent , mis à part quelques genévriers thurifères, et les peupliers plantés de la station. Trop froid l’hiver, trop sec l’été, trop de vent, pas de sol : seules des formes basses résistent , et particulièrement les xérophytes épineux, dont les coussins recouvrent des pentes entières ou […]

Ouka : falaise et rochers

La falaise du Tizrag  borde le plateau du même nom. Elle est orientée Nord-Est/ Sud-Ouest, dominant les cols de Azib Afra et Tizi Aguerd n’Isk. Elle forme une grosse barre de grès rouges ( on retrouve les mêmes formations au Timenkar et au Yagour , les trois très visibles depuis Marrakech). Elle culmine à l’ancienne […]

Ouka.les genévriers thurifères

Au pied de la falaise du Tizrag, au-dessus de 2000 mètres d’altitude les pentes sont piquetées par les  genévriers thurifères, qui forment des peuplements étendus à faible densité. Ce bel arbre occupe l’étage le plus élevé des forêts du Maroc . La forêt au pied de l’antenne a été appelée «  bois des fiancés ». Certains […]

les chênes-lièges de Tidili et la casba du caïd Bou Khobza

les chênes-lièges Au pied du versant nord du Jbel Tissiyi , au-dessus du vallon de Tidili-des-Mesfiwa , un beau peuplement de chênes-lièges est resté sur la pente ( presque les seuls du Haut-Atlas de Marrakech , à l’exception du beau chêne-liège de la route de l’Ouka) . Ces chênes-lièges n’étant pas exploités , comme ceux […]